Par Samir Larabi

Dans un communiqué diffusé sur Facebook , le comité de participation de l’entreprise du Numilog ( filiale de Cevital) affirme avoir rencontré les responsables de l’entreprise a propos du conflit en cours au sein de l’agence Numilog et ce au nom des travailleurs. Ce CP s’est autoproclamé en tant que porte parole des grévistes et tuteur des travailleurs en lutte. Pourtant il n’a été mandaté par personne pour représenter ou négocier a la place des travailleurs de l’agence de Numilog. D’autant plus, ce CP est considéré par les salariés CP est considéré comme chambre d’enregistrement ou carrément une boite aux lettres postale.

Le CP est régie para loi de 90_ 11, il est considéré comme organe participatif a la gestion de l’entreprise, comme la constitution de commission de travail a l’exemple de la commission Hygiène et sécurité, commission sociale et santé, et la gestion des œuvres sociales. Alors ils n’ont pas le droit de négocier à la place des travailleurs en conflit social ou être partie prenante dans le conflit.

Toute honte bue, ce membre du CP se place encore une fois du côté de l’employeur pour déclarer la grève illégale et s’érige en gardien du temple, le CP n’a aucune qualité pour déclarer la grève légale ou illégale, notamment avant que la justice se prononce sur la question. Le CP est considéré comme chambre d’enregistrement ou carrément une boite aux lettres postale. Pour ce CP (Commissariat politique), nostalgiques des années de plomb, Ce conflit est le produit d’une poigné (chardhama) qui impose ses choix sur la majorité des travailleurs, hors contrairement aux allégations du CP toutes les décisions ont été prise d’une manière démocratique. L’objectif du CP en ce moment est d’isoler la section syndicale et de diviser les travailleurs. Un procédé classique chez les tenants de la pensée autoritaire.

Un CP qui s’érige en commissaire politique comme au temps du parti unique, il désigne encore une fois des parties externes, sans avoir le courage de les nommer, comme responsables du conflit. Une façon d’occulter les véritables doléances des travailleurs concernant l’amélioration des conditions de travail et le respect du droit syndical. D’un revers demain, ces membres du CP veulent blanchir la responsabilité directe de l’employeur comme responsable directe et source du conflit.
En publiant cette vidéo, ces membres du CP qui se réclament hypocritement du coté des travailleurs, n’ont fait qu’humilier les quelques salariés qui ont cédés a la pression et au chantage alimentaire depuis plus de deux mois. Présenter ces travailleurs comme des repentis sur les réseaux sociaux est une honte et non respect a la dignité humaine. Encore une fois l’entreprise dite « Citoyenne » se transforme en entreprise d’ « Humiliation Humaine ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici