Alors que les travailleurs de SNVI Rouiba sont mobilisés depuis plusieurs semaines pour le paiement de leurs salaires, pour la relance de la production bloquée depuis plus de 18 mois, contre les projets de bradage de l’entreprise et pour la préservation de leurs emplois, le pouvoir a répondu ce matin par la répression.

L’impressionnant dispositif déployé, la violence de l’intervention dans l’enceinte même de l’usine (bombes lacrymogènes) et les arrestations de syndicalistes et de travailleurs visent à intimider les résistances et les mobilisations ouvrières et populaires contre la politique économique libérale désastreuse du pouvoir.

Cette répression intervient au lendemain du passage en force à l’APN de la loi de finances 2016 qui consacre le bradage des entreprises et des terres publiques, la remise en cause des mesures, pourtant insuffisantes, de protection de l’économie nationale (LFC 2009) et intensifie l’austérité et la précarité sociale. Elle traduit les intérêts de classe du patronat, des affairistes et des multinationales.

Le PST dénonce la répression qui s’est abattue sur les travailleurs et les syndicalistes de SNVI Rouiba et demande la libération des détenus. Le PST appelle à la mobilisation unitaire la plus large des travailleurs, syndicalistes et citoyens pour manifester leur solidarité avec les travailleurs de SNVI et dénoncer la répression et défendre les libertés syndicales et démocratiques.

Halte à la répression et les arrestations !

Pour le respect des libertés syndicales et démocratiques !

Solidarité avec les luttes des travailleurs !

Secrétariat National du PST.

Alger, le 1er décembre 2015

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici