Le PST qui n’a de cesse d’appeler à la construction d’une grève générale unitaire, salue la position du SATEF et SNAPAP de Bejaia qui sont résolument engagés dans le mouvement et qui ont régulièrement appelé à la grève, ainsi que les forces regroupées dans le cadre de l’alternative démocratique. Le PST-Bejaia salue également la position courageuse de l’union de wilaya UGTA de Bejaia qui s’est démarquée de la position honteuse et traitre de sa centrale syndicale qui s’est alignée sur la feuille de route du pouvoir. Le PST salue enfin le rôle déterminant du comité de citoyens, dans lequel il est partie prenante, pour la campagne de sensibilisation qu’il a organisé auprès de l’ensemble des entreprises pour la réussite de cette grève. Nous saluons aussi le regain de mobilisation de la communauté universitaire qui a fait une belle démonstration de force ce mardi, 3 décembre.

Pour réussir cette grève, des collectifs de citoyens sont nécessaires pour arrêter, en fonction des spécificités de chaque localité, le service minimum et assurer un service d’ordre. Une coordination entre les différents collectifs est utile pour assurer un caractère homogène à la grève générale. Dans les lieux de travail, les travailleurs doivent mettre en place des piquets de grève avec ou sans les syndicats. Ils ont pour rôle de définir le service minimum, de veiller à la sécurité des lieux de travail, d’organiser la grève, de débattre de nos conditions sociales et des perspectives de notre mouvement. Il est important d’instaurer une coordination entre les collectifs de citoyens et les piquets de grève de travailleurs pour la bonne cohésion du mouvement.

La grève est une arme de la révolution. Elle doit être adaptée à ses objectifs. Par conséquent, là où le besoin d’organiser le transport, d’ouvrir un commerce ou tout autre service se fait sentir, l’AG des citoyens ou le collectif de base doit l’assurer. C’est là que le peuple fait son initiation à l’exercice du pouvoir et expérimente son véritable système démocratique. Débattre, délibérer, appliquer et faire respecter les décisions prises. C’est là que le principe de la majorité sociale qui devient la majorité politique prend forme.

Le PST réaffirme que notre combat pour un changement démocratique et social radical et pour la réappropriation de la souveraineté populaire continuera au-delà de toute échéance électorale.

*Non à la présidentielle, pour une transition véritablement démocratique !

*Non à la continuité du régime, pour une assemblée constituante souveraine !

Section PST de la Wilaya de Bejaia, le 6 décembre 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici