Comme prévu, les élections locales du 29/11/2012 n’ont été ni propres ni démocratiques. Les témoignages relevés dans les quatre coins du pays signalent toutes sortes de fraudes et d’irrégularités.

A Béjaia, des militaires non résidents de la commune ont fait irruption dans des centres de vote, notamment à Boucharba, Les Oliviers et Ibn Toumert et ont procédé au vote par des procurations qui ne correspondent pas aux dispositions légales.

En effet, les militaires ont voté avec des procurations comportant les anomalies suivantes :

  • Procurations sans signature.
  • Procurations  sans précision du bureau de vote.
  • Procurations appartenant à la même personne.
  • Procurations portant le cachet du MDN et non pas de l’administration compétente.

La CWISEL de Béjaia, le représentant de la CNISEL et sept partis politiques en lice ont constaté cette énorme fraude et ont dressé un PV demandant l’annulation des résultats de ces trois centres.

Le PST a introduit aujourd’hui même un recours auprès de la commission de supervision des élections locale de la wilaya de Béjaia afin d’obtenir l’annulation des résultats de ces trois centres de vote.  

Le PST considère que l’implication des militaires une fois de plus dans les procédés de fraude traduit  une volonté délibérée de contourner la volonté des électeurs au profit des partis du régime et délégitime d’avantage des élections déjà entachés par des lois non démocratiques, par la puissance de l’argent et de l’affairisme et par l’absence des libertés démocratiques. 

Le Secrétariat National du PST

Alger, le 30 novembre 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici