Par Samir Larabi
La wilaya de Béjaïa est devenue une zone de non droit et qui bouffe ses travailleurs. En effet , la société industrielle de boulonnerie de l’Est Algérien (SIBEA) , sise a la zone industrielle d’El Kseur (Bejaia) a procédé au licenciement de 98 Travailleurs depuis la fin Mars 2020. Elle procède d’abord au licenciement de 72 Travailleurs a la fin du mois de Mars 2020 et 26 a partir du 01 septembre. La majorité de ces salariés qui ont travaillé pendant des années dans cette entreprise on été maintenus dans un rapport salariale tres précaires, avec des contrats CDD renouvelables chaque mois , peux d’entre eux ont bénéficié d’un CDI. Après les avoir exploité pendant plusieurs années et brasser des milliards de dinars, il jette ces salariés en pâture , sans aucun motif. Selon les travailleurs assommés par cette décision inexplicable , l’entreprise na pas de difficultés financières .
Les travailleurs de cette entreprise familiale appartenant a la famille Brahmi considèrent vu les longues années qu’ils ont sacrifié au sein de l’entreprise ( certains depuis 2003) et la performance de la société , ces licenciements est pur mépris de la part de l’employeur, notamment en plein pandémie et a la veille de la rentrée sociale, dont la majorité son des pères de famille. Des pères de familles qui n’arrivent plus à nourrir leurs enfants et pouvoir leurs assurer une rentrée a l’école convenablement. La responsabilité de ce drame social incombe d’abord au patron sans scrupule et a nous tous si on se tait devant cette affaire. La solidarité agissante est de mise.
*Non aux licenciement des travailleurs de SIBEA.
* Solidarité agissante avec les travailleurs licenciés.
*Non a la précarité des relations de travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici